Bailes, Paissèls et Paissèls-ajudaires

bailes

Le Baile 

  • Accueille un calandrin dans sa classe, le présente aux enfants et l’accompagne durant les quatre semaines de son module.

  • Prend le temps de l’écouter et de répondre à ses questions.

  • Sa façon de porter la langue fait référence.

  • Lui demande des préparations écrites, et les regarde. Conseille.

  • Donne son avis au calandrin afin qu’il améliore sa pratique de la classe. Lui dit ce qui va bien, ce qu’il faut améliorer et surtout ce qu’il faut changer dans sa pratique de classe.

  • Le Baile et le calandrin sont toujours ensemble en classe, sauf pour un conseil de Paissèl ou une formation Bailes, le cas échéant.

  • Le Baile doit vérifier si le calandrin remplit régulièrement son quasèrn caminaire (cahier journal).

  • Le calandrin doit respecter le Baile, la classe, les enfants. Réciproquement, le Baile respecte le calandrin. Le calandrin ne parle pas de la classe en dehors. Cependant, il s’appuiera sur son vécu en module pour nourrir des analyses qui se pratiquent en équipe à APRENE.

  • De plus, en stage à Béziers, le calandrin échangera avec son équipe au sujet de la vie de classe, des pratiques, de Calandreta en général, de tout le projet…

  • Très important : le Baile remplit la grille de fin de module et la montre au calandrin en la commentant. Ce document est très important, car il est collé dans le livret du calandrin et restera. Cette grille accompagne la formation et les améliorations du calandrin mais a une vraie fonction d’évaluation. Attention, la grande difficulté est d’écrire ce qui ne va pas ou ce que le calandrin ne fait pas bien de l’avis du Baile. Cependant, c’est indispensable.

  • En cas de difficulté, le Baile peut se rapprocher du Paissèl du calandrin ou d’un Paissèl ajudaire.


l1250843

Le Paissèl

En plus de ce que fait le Baile :

  • Il est une référence pour la langue occitane et sa façon de la transmettre aux enfants.

  • Participe aux réunions de Paissèls.

  • Participe au congrès ou aux réunions du mouvement Calandreta.

  • Suit le calandrin tout au long de l’année.

  • Est disponible pour lui parler, même au téléphone.

  • Sait lui dire les choses difficiles.

  • Connaît et respecte minutieusement les lieux de parole.


l1250975

Le Paissèl-ajudaire 

Est porteur de l’occitan, en a le souci et le veut qualitatif.

  • Connaît, emploie bien la langue, en est le porteur, cherche à l’améliorer continuellement.

  • Connaît bien le projet Calandreta.

  • Respecte la Charte des Calandretas, participe aux congrès, aux réunions et au fonctionnement du mouvement à son niveau. Respecte les lieux.

  • Connaît plus d’une Calandreta, échange à propos de sa pratique de classe.

  • A l’expérience de la classe : est titulaire et enseigne depuis quelques années.

  • Participe aux formations de Paissèls ajudaires, réussit à parler de ses pratiques de classe.

  • Réussit à rédiger les comptes-rendus de visites de classes, avec respect mais en sachant formuler ce qui va et ce qui ne va pas.

  • S’engage à prendre des responsabilités pédagogiques dans le cadre de la formation initiale ou continue.

  • A une expérience de Paissèl. Sait recevoir un calandrin dans sa classe. Sait aider un calandrin. Sait en parler professionnellement en réunion de Paissèls, avec précision et finesse, tout en respectant la personne.

  • Respecte les lieux de parole et ses règles, en applique les décisions.

Les Paissèls ajudaires proposent à l’équipe Correja, selon les besoins et les situations, une liste de Paissèls et Bailes pour l’année scolaire et une équipe de Paissèls ajudaires.